L'HOMME LE PLUS HEUREUX DU MONDE

EDDIE JAKU

" Votre vie peut être belle si vous choisissez de la rendre belle. C'est vous qui décidez. "

Le jeune Eddie Jaku est allemand, et juif. Il est heureux et très fier de son pays. Tout change quand il est brutalement arrêté et déporté dans un camp de concentration, en 1938. Au cours des sept années qui suivent, il est confronté chaque jour aux pires horreurs, d'abord à Buchenwald, puis à Auschwitz, et enfin lors des terribles " marches de la mort ".
Cet enfer le prive de sa famille, de ses amis, mais aussi de son pays – puisqu'il a juré de ne plus jamais remettre les pieds en Allemagne.
À cent ans, Eddie souhaite partager avec les jeunes générations les enseignements qu'il a tirés de cette épreuve : l'importance de la gratitude, de la tolérance et de la gentillesse. Il souhaite aussi rendre hommage à ceux qu'il a perdus.
Parce qu'il a survécu et malgré les souffrances endurées, Eddie a décidé de sourire tous les jours. Il est profondément convaincu d'être l'homme le plus heureux du monde.

BabelioNote moyenne : 0/5.

EDDIE JAKU

EDDIE JAKU est né en 1920 en Allemagne, à Leipzig, dans une famille juive. Déporté en 1938 à Buchenwald puis à Auschwitz, il y a perdu toute sa famille. Rescapé des camps, il épouse Flore en 1946 et part s'installer en Australie en 1950. Il a fêté ses cent ans en 2020.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
L'homme le plus heureux du monde
  • L'homme le plus heureux du monde
  • L'homme le plus heureux du monde
  • EDDIE JAKU
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " Votre vie peut être belle si vous choisissez de la rendre belle. C'est vous qui décidez. " Le jeune Eddie Jaku est allemand, et juif. Il est heureux et très fier de son pays. Tout change quand il est brutalement arrêté et déporté dans un camp de concentration, en 1938. Au cours des sept années qui suivent, il est confronté [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

Moi, Dita Kraus, la bibliothécaire d'Auschwitz
  • Moi, Dita Kraus, la bibliothécaire d'Auschwitz
  • Moi, Dita Kraus, la bibliothécaire d'Auschwitz
  • Dita Kraus
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • La bibliothécaire d'Auschwitz : l'histoire vraie Dita Kraus n'a que quatorze ans lorsqu'elle devient la bibliothécaire d'Auschwitz. Grâce à elle, les enfants s'évadent par la lecture. Dans son bloc, un autre jeune homme accomplit des miracles, il s'appelle Otto et réalise des tours de magie... À la Libération, Otto et Dita se [...]
LE COLOSSE AUX PIEDS D'ARGILE
  • LE COLOSSE AUX PIEDS D'ARGILE
  • LE COLOSSE AUX PIEDS D'ARGILE
  • Sébastien BOUEILH
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « Bonjour. Je suis Sébastien Boueilh. J’ai été violé de douze à seize ans. Je n’ai pu en parler que dix-huit ans plus tard. J’ai alors déposé une plainte, suivie par quatre ans de procédure et trois jours de procès à Mont-de-Marsan, pour que mon agresseur soit enfin condamné à une peine de prison et moi, reconnu comme victime. » Depuis cinq [...]
ÇA NE MARCHERA JAMAIS !
  • ÇA NE MARCHERA JAMAIS !
  • ÇA NE MARCHERA JAMAIS !
  • Marc RANDOLPH
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • La Silicon Valley adore les éclairs de génie, les belles histoires qu’on sert aux journalistes ou aux investisseurs sceptiques… Brian Chesky et Joe Gebbia louent un matelas dans leur appartement de San Francisco pour pouvoir payer leur loyer : Airbnb est né ! Travis Kalanick dépense 800 dollars pour un chauffeur privé lors de la soirée du [...]
TERMINUS AUSCHWITZ
  • TERMINUS AUSCHWITZ
  • TERMINUS AUSCHWITZ
  • Eddy DE WIND
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Prisonnier à Auschwitz, Eddy de Wind, médecin et psychiatre néerlandais, est affecté au baraquement 9 où officie le Dr Mengele, surnommé l’Ange de la mort. Dans le baraquement d’à côté, de prétendus scientifiques conduisent des expériences inhumaines et soumettent les femmes à leurs fantasmes les plus cruels. En 1944, quand [...]
UN PARCOURS STUPEFIANT
  • UN PARCOURS STUPEFIANT
  • UN PARCOURS STUPEFIANT
  • Roman Sanchez
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " Mon destin était d'être un voyou, un criminel, abonné aux cellules miteuses ou pourrissant six pieds sous terre. Un travail, une famille, une vie rangée, c'était bon pour ceux qui cherchaient le bonheur. Moi, je le fuyais. Cet instinct de mort qui m'habitait était mon seul salut. Cette façon de penser, il vaut mieux l'avoir lorsque [...]