NOUS EXISTONS ENCORE

ANNICK KAYITESI

Le génocide des Tutsis au Rwanda : on croit connaître... Ici, on se rend compte, On vit l'horreur à travers les yeux d'une adolescente de 14 ans dont l'enfance fut heureuse et aisée, avant que ne montent l'oppression, la haine et la terreur. Comment peut-on affronter la vie quand on a assisté au massacre de sa maman, de son petit frère, de ses cousines, de ses amis ? Comment oublier le bruit des os qu'on brise, les camions où l'on jette pêlemêle les morts et les vivants ? Dignement, sans pathos inutile (les faits suffisent), Annick Kayitesi entraîne le lecteur dans un monde enivré par une folie collective. Mais Annick est de la race des survivants. Après les cent jours de tueries qui ont plongé son pays dans le chaos, elle parvient à rejoindre la France. Nouveaux horizons, nouvelles blessures, racisme, maltraitance : rien ne décourage l'orpheline. À 25 ans, ayant brillamment mené ses études de sciences politiques, elle raconte ce qu'elle a vécu. Non seulement pour honorer la mémoire des siens, mais aussi pour insister sur les miracles de l'espérance. UN TÉMOIGNAGE EXCEPTIONNEL UNE LEÇON DE COURAGE UN APPEL AU RESPECT DE LA CONDITION HUMAINE
BabelioNote moyenne : 3.8/5.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
Nous existons encore
  • Nous existons encore
  • Nous existons encore
  • Annick Kayitesi
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Le génocide des Tutsis au Rwanda : on croit connaître... Ici, on se rend compte, On vit l'horreur à travers les yeux d'une adolescente de 14 ans dont l'enfance fut heureuse et aisée, avant que ne montent l'oppression, la haine et la terreur. Comment peut-on affronter la vie quand on a assisté au massacre de sa maman, de son petit frère, de [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

La revanche d'une femme
  • La revanche d'une femme
  • La revanche d'une femme
  • Dominique Loiseau
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Le témoignage bouleversant de la femme de Bernard Loiseau. Le 24 février 2003, jour de la mort de mon mari, Bernard Loiseau, combien de temps m'a-t-il fallu pour prendre la décision de poursuivre son œuvre ? Quelques minutes ? Quelques heures ? Je ne peux le dire exactement, mais l'évidence s'est imposée rapidement dans mon [...]
Tako-Tsubo, tu as brisé mon coeur
  • Tako-Tsubo, tu as brisé mon coeur
  • Tako-Tsubo, tu as brisé mon coeur
  • Manuela Lopez
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • En 2007, en plein tournage, Manuela Lopez est victime d'un grave malaise cardiaque. Le verdict est sans appel, à 35 ans elle est atteinte du syndrome de la mort subite. Dix ans plus tard, une nouvelle maladie s'ajoute à celle qu'elle avait réussi à dompter : le tako-tsubo, ou syndrome du cœur brisé, laisse des blessures au cœur, [...]
La peur et la haine
  • La peur et la haine
  • La peur et la haine
  • Mathieu Burgalass
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " Et on s'est mis à hurler. À pleins poumons, sans aucune retenue. Des bruits d'animaux déchaînés et furieux. De l'autre côté, ils faisaient pareil, et tout tremblait sous les coups et les cris. Il n'y avait plus de civilisation ici. On était redevenus des singes, des putains de macaques. Quand la porte s'ouvrirait, on [...]
L'homme le plus heureux du monde
  • L'homme le plus heureux du monde
  • L'homme le plus heureux du monde
  • EDDIE JAKU
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " Votre vie peut être belle si vous choisissez de la rendre belle. C'est vous qui décidez. " Le jeune Eddie Jaku est allemand, et juif. Il est heureux et très fier de son pays. Tout change quand il est brutalement arrêté et déporté dans un camp de concentration, en 1938. Au cours des sept années qui suivent, il est confronté [...]
COMMENT L’HYPNOSE A CHANGÉ MA VIE
  • COMMENT L’HYPNOSE A CHANGÉ MA VIE
  • COMMENT L’HYPNOSE A CHANGÉ MA VIE
  • Messmer
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « Je m’appelle Éric Normandin, mais en 1995 j’ai décidé de me faire connaître sous le nom de Messmer, en hommage à l’un des plus célèbres pionniers de la science de l’hypnose. Je suis né en 1971 et j’ai grandi à Saint-Césaire, une petite ville du Québec, dans une famille plus atypique qu’on pourrait le croire. [...]