VIVA FAVELA !

JOAQUIM MÉLO

Séminariste rebelle, rétif aux discours de l’Église qui confie le sort des pauvres à Dieu, Joaquim Melo décide de vivre dans ce que les Brésiliens appellent une favela, un grand bidonville fait de carton, de tôle, de plastique et d’argile, laissé à l’abandon, sans eau potable, sans électricité et sans canalisation : « Je pense que c’est l’expérience la plus émouvante et la plus mortifiante qui soit. Dans les décharges, vous n’arrivez même plus à faire la différence entre êtres humains, animaux, vautours essentiellement, et ordures. » Révolté par ces conditions de vie, et tout particulièrement par la mort d’une petite fille atteinte du choléra, Joaquim décide d’aider les favelos à prendre leur destin en main. Il met ainsi en place un système de ramassage d’ordures, d’adduction d’eau et un réseau routier.Militant acharné, Joaquim se bat clandestinement contre la dictature brésilienne. Avec les favelos, il envahit un lotissement neuf afin d’obtenir de l’argent de l’État pour construire de nouvelles habitations sur des zones non inondables. Et il va encore plus loin : il crée une monnaie communautaire, appelée Palmas, qui permet de développer le commerce et l’échange de services au sein même de la favela. Aujourd’hui, et après bien des péripéties avec la banque officielle brésilienne, le modèle de la banque Palmas est reconnu dans tout le Brésil et dans le monde entier. Plus de 2 000 favelas ont ainsi été sauvées de la pauvreté grâce à cet homme exceptionnel.Dans ce livre, Joaquim Melo revient sur sa vocation et sur les étapes de sa vie. Il nous confie ses craintes et relate ses victoires pour que les favelas et les bidonvilles du monde entier ne soient plus des quartiers de misère et de maladie.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
Viva Favela !
  • Viva Favela !
  • Viva Favela !
  • Joaquim Mélo
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Séminariste rebelle, rétif aux discours de l’Église qui confie le sort des pauvres à Dieu, Joaquim Melo décide de vivre dans ce que les Brésiliens appellent une favela, un grand bidonville fait de carton, de tôle, de plastique et d’argile, laissé à l’abandon, sans eau potable, sans électricité et sans canalisation : « Je pense que c’est [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ce que pensent les femmes
  • Ce que pensent les femmes
  • Ce que pensent les femmes
  • Lucy-Anne Holmes
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Le premier livre qui compile la parole des concernées dans le monde entier. Elles ont entre 19 et 75 ans, viennent des quatre coins du monde, et ont confié le secret de leur intimité à Lucy-Anne Holmes, autrice et journaliste. Désirs, craintes, fantasmes, elles se mettent à nu pour dénoncer le tabou qui entoure la sexualité [...]
Au-delà de l'Affaire de la chloroquine
  • Au-delà de l'Affaire de la chloroquine
  • Au-delà de l'Affaire de la chloroquine
  • Didier Raoult
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Chloroquine contre COVID-19 : un médicament à l'innocuité reconnue, et un succès spectaculaire en Chine et à l'IHU de Marseille... La chloroquine a pourtant été interdite en France et a valu au Pr Raoult des attaques d'une violence inouïe. Pourquoi ? Parce que c'est un médicament générique, donc pas cher, alors que la distribution [...]
Dieu et le monde d'après - Conversation avec Domenico Agasso
L'homme le plus heureux du monde
  • L'homme le plus heureux du monde
  • L'homme le plus heureux du monde
  • EDDIE JAKU
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " Votre vie peut être belle si vous choisissez de la rendre belle. C'est vous qui décidez. " Le jeune Eddie Jaku est allemand, et juif. Il est heureux et très fier de son pays. Tout change quand il est brutalement arrêté et déporté dans un camp de concentration, en 1938. Au cours des sept années qui suivent, il est confronté [...]
Survivre dans le tumulte
  • Survivre dans le tumulte
  • Survivre dans le tumulte
  • Patricia Darré
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Patricia Darré a déjà évoqué dans plusieurs livres les rapports avec l’au-delà que son don de médium lui permet d’entretenir. Qui parmi nous ne s’est jamais écrié : « Je n’ai plus le temps de faire ce que je dois faire ! » ? Nous sommes nombreux à nous plaindre de manquer de temps, pourtant nos journées durent toujours vingt-quatre heures [...]